Auvergne Méditerranée, transport de voyageurs, transport de marchandises en France, vous présente son histoire.

En 1918, au retour de la guerre, Georges LAROCHE se lance dans l'aventure du transport.

Tout commença donc dans un petit pays de 400 âmes, sur les contreforts du Livradois, à Saint-Jean des Ollières. Dans ces années d'après-guerre où tout manquait et alors que les automobiles étaient très rares, son premier véhicule fut une ambulance renforcée de l'armée.

À cette époque, le transport de voyageurs se limitait aux très courtes distances, principalement les dessertes aux marchés de proximité.

Vint ensuite la seconde guerre mondiale, avec encore une fois son lot de restrictions où la profession a dû être inventive et trouver des solutions pour remplacer l'essence. Cette génération a largement fait appel aux gazogènes... Toute une époque !

Dans les années 50, le fils de Georges, René LAROCHE, et son épouse reprennent l'entreprise familiale de transport. Ils rachètent un café avec pompe à essence, vente de charbon, d'aliment pour bétail, de matériaux de construction, de bière et de limonade.

Se développent alors les lignes régulières sur la capitale auvergnate et les sous-préfectures. 1955, premier, car de 36 places diesel avec freins pneumatiques de marque Verney. 10 ans plus tard, remplacement du petit camion benne essence par un UNJC type ZU50 diesel et benne basculante.

En 1968, Jean-Michel LAROCHE au retour de son service militaire, rejoint l'entreprise. Une importante période de rénovation de maisons secondaires et de travaux sur les infrastructures routières et autoroutières contribue à l'évolution de l'entreprise. Après les 19 t., Les Laroche sont les premiers à avoir des 6 roues bennes et des semi-bennes neuves. Puis en 1973, Jean Michel prend les rênes de l'entreprise suite aux problèmes successifs de santé de René qui l'obligent à ralentir son activité. L'affaire familiale passe en société, et achète des cars neufs, ce qui ne s'était jamais vu auparavant.

Dans les années 80, Jean-Michel prend conscience que la principale activité qui est le transport en benne devient trop saisonnière et freine le développement de la société. De plus, le boom de l'automobile détériore la fréquentation des lignes régulières. Il faut se recentrer sur les transports scolaires.

À partir de ce moment, commence alors la recherche, sur l'agglomération Clermontoise, d'une société de transport de marchandises à reprendre, et offrant une activité diversifiée. Le meilleur choix semble être la S.A.R.L. Auvergne Méditerranée basée à Lempdes. En 1982 acquisition de cette société dont l'activité se répartit alors, à parts égales, entre le transport international, sur l'Italie pour la manufacture Michelin, et d'autre part, une activité frigorifique de fromage et de viande pendue. Au fil du temps, ces activités ont été abandonnées.

En 1994, Fabrice LAROCHE, au retour du service militaire, rejoint la société.

Au 1er janvier 1997, Auvergne Méditerranée entame une nouvelle phase de son accroissement. Elle abandonne les locaux de Lempdes pour emménager dans des locaux flambant neufs sur un terrain de 10 000m2 dans la ZI de Ladoux. Il s'agit là d'un formidable bon en avant pour l'activité de la société.

Retour en haut de page

Histoire